Réduire la taille du texte Normaliser la taille du texte Grossir la taille du texte
oiseau1.png


pertuis ouvert

La situation des poissons migrateurs sur le bassin de l'Aulne est critique. Le saumon et l'alose, en particulier, voient leurs effectifs stagner à un niveau très inquiétant.

Pour tenter de sauvegarder ce patrimoine naturel, les acteurs locaux (élus, professionnels, associations...), rassemblés au sein du comité de pilotage du site Natura 2000 de la vallée de l'Aulne et de la Commission Locale de l'Eau du bassin de l'Aulne, ont décidé de tester une solution pour faciliter la migration des poissons. Elle consiste à ouvrir et à refermer successivement et progressivement les pertuis du canal de Châteaulin vers Landeleau, créant ainsi une onde de remontée des poissons. Les poissons migrateurs (Saumon, Alose), grâce à ce procédé, remontent ainsi plus facilement jusqu'à leurs zones de reproduction à l'amont du fleuve.

 

Afin d'être coordonnées avec les pics de migration, deux ondes sont mises en place : une au printemps et une autre en automne. Il est prévu d'expérimenter cette solution pendant trois années successives (2014, 2015 et 2016) pour en évaluer l'efficacité.

 

Un comité scientifique, mis en place par l'EPAGA, est chargé d'analyser les résultats de l'expérimentation et d'apporter son expertise à la prise de décision. Le maintien, la modification voire l'abandon de ce mode de gestion du canal pour la remontée des poissons seront à définir en fonction des résultats de cette expérimentation, dont vous serez régulièrement tenus informés.

 

Le bilan des 3 premières années d'expérimentations, rédigé par l'EPAGA et validé par le comité scientifique est téléchageable ici.

 

En 2015, l'EPAGA a réalisé une vidéo de présentation de l'expérimentation :

 

Détails de l’onde de l'automne 2017

 

Grâce aux deux stations de comptage des poissons migrateurs et du saumon en particulier, installées sur l’Aulne (une à Châteaulin gérée par le SMATAH et l'autre à Landeleau gérée par la fédération de pêche du Finistère), il est possible d’avoir une idée précise du taux de saumons ayant réussi à atteindre leur zone de reproduction à l’amont des 28 ouvrages du canal de Nantes à Brest. Au 06/10, 885 saumons sont passés à Châteaulin pour seulement une dizaine à Landeleau. A peine plus  de 1 % des saumons ayant entrepris la remontée de l’Aulne canalisée sont donc arrivés au terme de leur migration.

 


WP 20140520 002L'expérimentation de l'automne 2017 consiste à créer une onde de migration partant du bief de Coatigrac’h (commune de Châteaulin et de Saint Coulitz) jusqu’au bief de Pénity (commune de Landeleau et de Spézet) en ouvrant de façon temporaire et successive les pertuis des barrages. L'opération a repris, le nouveau calendrier est disponible ici.


Cette opération, menée sur le terrain par les équipes du SMATAH, est effectuée sous le contrôle de tous les acteurs du canal (services de l’état, Conseil Général, producteurs d’eau potable, pêcheurs etc.). Enfin, c’est l’EPAGA qui pilote les phases de communication et de concertation dans le cadre de sa mission d’animation du site Natura 2000 « Vallée de l’Aulne ».

 

Afin d'améliorer la concertation, un comité d'usagers a été mis en place. Si vous souhaitez y participer ou être informé de ses conclusions, contactez le chargé de mission Natura 2000 de la vallée de l'Aulne.

 

Suite aux modification demandées par la Commission Locale de l'Eau, plusieurs modifications ont été apportées au protocole :

  • Amélioration du suivi sur les berges ;
  • Ouverture des pertuis en deux temps afin d'engendrer une baisse la plus progressive possible dans les biefs ouverts ;
  • Arret de l'opération en cas de débits trops importants (40 m3/s) ou d'effondrement de berges dépassant le seuil de 400 m.

Le nouveau protocole de l'opération, définitivement validé par le comité syndical de l'EPAGA le 09/10/17, est disponible ici.

 

 

 

IMG 0239

 

 

La sous préfecture de Châteaulin et l'EPAGA ont de plus souhaité la réalisation de différentes actions :
• Mise en place d'une équipe de sauvetage pilotée par la fédération de pêche ;
• Mise en place d'un comité scientifique multidisciplinaire chargé d'étudier l'efficacité et l'impact de l'ouverture des pertuis.

 

 Dans le cadre du suivi de l'opération, nous vous invitons à nous faire parvenir toutes les observations que vous jugerez importantes.

 

 

 Pour rappel, la navigation est interdite dans les biefs ouverts.

 

La pêche est, quant à elle, autorisée mais avec les limites fixées par la réglementation du Finistère :

  • Tous les saumons capturés dans les biefs abaissés doivent être immédiatement relâchés (No Kill). En amont de Saint-Algon et à partir du 15 octobre, la pêche aux saumons est interdite.
  • La pêche (saumons et autres espèces) est totalement interdite dans les 50 mètres de part et d’autre des barrages situés à l’amont de l’onde d’ouverture (bief aval ouvert et bief amont fermé). Outre cette interdiction, la pêche aux carnassiers et aux poissons blancs n’est pas modifiée par l’expérimentation. Les captures dans les biefs abaissés sont autorisées.

 

Pour plus d’informations, contacter la Fédération de pêche du Finistère ou consulter les arrêtés préfectoraux de 2017.

 

carte 27

 

 

L’abaissement du niveau des biefs facilite les observations de saumons, en particulier lorsqu’ils sautent au pied des ouvrages à l’amont de l’onde. Les personnes intéressées par ce spectacle peuvent se reporter au planning des ouvertures ou contacter l’EPAGA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour toutes questions ou observations, vous pouvez contacter le chargé de mission Natura 2000 de la vallée de l'Aulne.

 

 Logo Natura