Réduire la taille du texte Normaliser la taille du texte Grossir la taille du texte
oiseau3.png


ZIP Breizh BocageLe second programme Breizh Bocage couvre la période 2015-2020. 
La première étape de ce programme est la définition d'une stratégie territoriale en faveur du bocage. Il s'agit d'une "feuille de route" du programme, qui définit les priorités d'actions d'après l'analyse globale du territoire. 

 

Consulter le rapport de la stratégie territoriale.

 

  

Analyse globale du territoire

Occupation solLe territoire étudié est composé de 28 communes du Finistère et des Côtes d'Armor, représentant environ 74 000 Ha. Il s'agit d'un territoire principalement agricole, avec une SAU avoisinant 70 % de la surface totale.

 


Les études bocagères, réalisées entre 2012 et 2014, ont permis d'estimer le linéaire bocager à environ 6 700 km.

 

Sur les 28 communes, 5 d'entre elles ont une densité bocagère inférieure à la moyenne régionale, et, sur les 24 communes finistériennes, 11 d'entre elles ont une densité inférieure à la moyenne départementale.

 

STRAT Densité bocLes densités les plus faibles se situent sur deux secteurs : au Sud-ouest et au Nord-est du territoire. Le bocage rencontré est un bocage boisé (peu de talus nus) et assez homogène. Il apparait cependant plus fragmenté sur les secteurs Sud-ouest et Nord-est du territoire.

 


Le bocage, en retenant les éléments ruisselés des parcelles agricoles, à une fonction épuratrice de l'eau (voir "Les rôles du bocage"). Or, le SAGE de l'Aulne définit des secteurs prioritaires pour la mise en oeuvre d'actions portant sur les enjeux "azote" et "phosphore". Le SAGE a également identifié deux réservoirs biologiques sur le territoire, secteurs qui sont donc aussi concernés par la problématique du bocage.

 

SAGE azote boc SAGE phosphore boc Natura 2000 boc

 

Trois sites Natura 2 000 sont présents sur le territoire, dont celui de la Vallée de l'Aulne, site où on rencontre des gîtes à chiroptères. Les corridors écologiques créés par les haies bocagères impactent favorablement les emprises dites "sensibles" autours de certains de ces gîtes.

 

Enfin, une des actions pressenties du PAPI est la mise en place de haies et de talus dans un objectif de lutte contre les inondations par ruissellement. D'après l'étude Stucky, les zones contribuant le plus fortement aux débits de crues sont les têtes des sous-bassins versants de l'Aulne et de l'Hyères. 

 

Le croisement des données a permis d'identifier les Zones d'Intervention Prioritaires pour la mise en place des actions de la "feuille de route" du programme (13 communes).

 

 

"Feuille de route" du programme

L'analyse globale du territoire a fait suite à une concertation auprès des acteurs locaux pour établir la feuille de route, constituée de 5 lignes directrices : 

 

Axes actions strat

 


Partager la culture du bocage

Objectif : Informer, communiquer, sensibiliser au patrimoine paysager du bocage et à ses fonctions.

 

Préserver l'existant

Objectif : Accompagner les communes dans la préservation de leur bocage à travers les documents d'urbanisme.

 

Construire le bocage de demain

Objectif : Reconstituer un bocage fonctionnel et pérenne, en cohérence avec les pratiques agricoles.

 

Gérer durablement la ressource

Objectif : Diffuser et former aux nouvelles techniques d'entretien du bocage pour assurer une gestion durable dans un objectif de valorisation du bocage.

 

Développer les filières bois énergie locales

Objectif : Valoriser un bois de bocage géré durablement en bois énergie, ressource économique et source d'énergie renouvelable pour les territoires.