Réduire la taille du texte Normaliser la taille du texte Grossir la taille du texte
oiseau2.png

Aujourd'hui, trois espèces d'écrevisses sont susceptibles d'être invasives sur le territoire du SAGE de l'Aulne. Elles sont toutes issues d’Amérique du Nord.ecrevisse de californie

 

Il s'agit de :

  • l'écrevisse américaine (Orconectes limosus
  • l'écrevisse de Californie (dite "signal", Pacifastacus leniusculus)
  • l'écrevisse de Louisiane (Procambarus clarkii)

 

 

 

Identification des écrevisses américaines

 

Il est très important de savoir les reconnaître. En effet, les écrevisses indigènes sont protégées et leur pêche est interdite dans tout le Finistère.

 

De plus, toute écrevisse américaine capturée doit être tuée avant son transport. Il est strictement interdit de la relâcher dans le milieu naturel.

 

L'identification se fait grâce à la forme des pinces et de la tête (céphalotorax). La Fédération de Pêche de Lorraine a édité une plaquette très complète pour les identifier. Elle est disponible ici.

 

L'impact des écrevisses américaines

 

ecrevisse à pattes blanchesCes espèces ont été introduites en France pour l’élevage. En effet, elles se reproduisent en grande quantité, sont résistantes aux maladie (en particulier à la peste des écrevisses) et ne craignent pas la pollution. Malheureusement, cela les rend aussi beaucoup plus compétitives que nos espèces indigènes comme l'écrevisse à pattes blanches.

 

Cette disparition programmée des espèces locales est aggravée par une maladie, la peste, dont les écrevisses invasives sont porteuses saines. Etre porteur sain signifie avoir une maladie et pouvoir la répandre mais sans en mourir.

Malheureusement, les espèces indigènes y sont elles très sensibles et meurent par centaines dès son apparition.

 

Enfin, les écrevisses américaines peuvent entraîner de véritables déséquilibres écologiques dans les milieux où elles sont introduites. Une fois adultes, elles ne craignent que les gros prédateurs (brochet, sandre, anguille, loutre, héron). Si ceux-ci ne sont pas présents en grandes quantités, les écrevisses vont se multiplier très vite et consommer toute la nourriture. Dans les petits étangs ou les petits ruisseau, l'arrivée des écrevisses américaines est souvent une catastrophe.

 

 

Quel moyen de lutte ?

 

Le moyen le plus simple pour lutter contre les écrevisses américaines est de les pêcher. Cela permet de joindre l'utile à l'agréable car elles sont à la fois abondantes et parfaitement comestibles.

 

Attention, la pêche à l’écrevisse est soumise à la même législation que les autres pêches. Ainsi, vous devez disposer d'une carte de pêche et respecter les périodes d'ouverture en première catégorie.

 

La technique la plus courante consiste à utiliser une "balance" à écrevisses que vous trouverez dans les magasins spécialisé ou sur internet. Ensuite la marche à suivre est assez simple. Vous trouverez de nombreux conseils pratiques sur le site internet "les écrevisses".

 

Néanmoins, si vous pêchez dans des cours d'eau susceptibles d'abriter des population d'écrevisses à pattes blanches (ruisseaux et petites rivières peu pollués):

  • Assurez-vous de ne pas capturer cette espèce rare et protégée ;
  • Désinfectez votre matériel avant et après la pêche pour ne pas servir de vecteur de la peste des écrevisses (le tremper dans de l'eau légèrement javellisée et le rincer).

 

N'utilisez jamais de traitements chimiques contres les écrevisses. En plus d'être strictement interdit et passible d'amendes, l'utilisation de traitements chimiques près ou dans les points d'eau entraîne de graves déséquilibres dans l’écosystème.  

 

Pour en savoir plus :

 

Le site internet "les écrevisses".

 

L'article de l'Observatoire du patrimoine naturel et de la biodiversité en Bretagne.

 

La plaquette de la fédération de pêche de Lorraine.

 

Contacter la Fédération de pêche du Finistère.